TPMP : cette chroniqueuse balance sur la « promotion canapé » qu’elle a refusée !

Dans le 6 à 7 de Touche pas à mon poste (TPMP), Ludivine Rétory a brisé le silence sur la "promotion canapé" qu'elle avait refusée !

TPMP : cette chroniqueuse balance sur la « promotion canapé » qu’elle a refusée !

Depuis quelques années déjà, les fans de Ludivine Rétory ont l’habitude de la voir dans Touche pas à mon poste (TPMP). Elle profite d’ailleurs de ses interventions pour se livrer au sujet de sa vie privée.

« J’ai suivi l’amour, le père de mon fils »

Dans Touche pas à mon poste (TPMP), Ludivine Rétory arrive à mettre tout le monde d’accord avec son franc parlé et son humour. Elle a clairement l’air de se plaire dans son rôle de chroniqueuse.

Ludivine Rétory (TPMP) a avoué que le monde des médias l’avait toujours attirée depuis sa tendre enfance. Dans une interview accordée au compte Instagram Miss Togo France Diaspora, elle a fait quelques confidences sur le sujet.

La jeune femme a expliqué : « Arthur, c’était mon modèle par excellence quand j’étais jeune et donc j’ai commencé à 20 ans, à faire de la radio, j’étais sur NRJ Antilles ».

Avant d’ajouter : « Ensuite, j’ai commencé la télé avec tous les médias locaux et il y a dix ans déjà que je travaille avec Canal + Antilles. Et puis, j’ai suivi l’amour, le père de mon fils, je suis rentrée à Paris et là, calme plat ».

La chroniqueuse de Touche pas à mon poste (TPMP) a expliqué : « Rien pour moi. Personne ne m’appelle. Personne ne me connait ». Une chose est sûre, elle a eu du mal à accepter son retour dans la métropole.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LUDY💋 (@ludivineretory)

Une période difficile pour Ludivine Rétory

Ludivine Rétory (TPMP) a raconté : « Je me suis dit : ‘Bon, ce n’est pas grave, je vais aller à Carrefour, le temps de faire rentrer l’argent à la maison. À un moment, Pôle Emploi ça s’arrête, ça ne dure pas tout le temps quoi. J’ai cherché des plans B ».

Ce jeudi 30 juin, la journaliste a décidé de revenir sur cette période difficile dans le 6 à 7 de Touche pas à mon poste (TPMP). Elle a révélé : « Je suis partie des Antilles j’étais au firmament… J’étais sur toutes les chaînes ».

Avant de poursuivre : « Toutes les antennes. Ça se passait très bien pour moi. J’ai suivi l’amour. Et on m’a assuré que j’aurai un travail à mon arrivé. Et vu que je n’ai pas voulu accepter des petits rendez-vous annexes, à dîner […] on ne m’a pas prise« .

Ludivine Rétory (TPMP) a alors avoué avoir connu une « traversée du désert ». Bernard Montiel lui a alors demandé : « Vous voulez dire par là que vous n’avez pas été docile ? ».

Très franche, la principale intéressée a répondu : « Exactement. Parce que je n’ai pas été docile, je n’ai pas voulu de la promotion canapé, je venais d’être maman de mon petit garçon et pendant deux ans comme ça je suis restée sans travailler […]. C’était très dur ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LUDY💋 (@ludivineretory)

Ludivine Rétory se confie sur son salaire dans TPMP

Dans une interview accordée à Jordan De Luxe pour Télé Loisirs, Ludivine Rétory a avoué que rejoindre Touche pas à mon poste (TPMP) lui « avait changé la vie ». Elle a aussi révélé : « Je suis en contrat, j’ai de la chance ».

Ludivine Rétory (TPMP) a raconté à Télé Loisirs : « On a des contrats saisonniers. On a aussi un nombre d’émissions par semaine qu’on définit ensemble à la re-signature. Qu’on soit présent ou pas à l’écran, on a quand même un salaire assuré à la fin du mois. Et ça, c’est chic ».

Au sujet de son salaire, elle a alors souligné : « Ce n’est pas fou, sincèrement. L’année dernière, quand j’étais à une émission par semaine, j’étais peut-être autour de 1 600 ou 1 800 euros par mois ».

La chroniqueuse de Touche pas à mon poste (TPMP) a aussi avoué que sa situation financière va mieux depuis qu’elle est dans le 6 à 7. « Cette année, on est autour de 3 500 euros par mois, c’est un très beau salaire ».

Crédit Photo : Capture TV

Accueil / People / TPMP : cette chroniqueuse balance sur la « promotion canapé » qu’elle a refusée !