Serge Gainsbourg : sa fille Charlotte, gênée, dévoile ce que son père l’obligeait à faire malgré elle

Charlotte se confie sur sa relation compliquée avec son père à l'âge de 15ans.

Source : Getty Images

Il y a maintenant 31 ans, Serge Gainsbourg quittait notre monde. Sa santé et son corps fatigués à cause des nombreux excès, l’artiste se retira définitivement. C’est 30 ans plus tard que sa fille, Charlotte Gainsbourg se souvient de sa relation avec son père, non comme un long fleuve tranquille. Dans une interview, elle se confie sur des conflits comme ceux rencontrés sur le tournage de Charlotte For Ever. Mais également de comment son père l’a poussé dans ses derniers retranchements. On vous explique tout ici.

Serge Gainsbourg : ses dérapages et sa fille 

Une adolescence embrouillée

Pendant que Serge Gainsbourg est au sommet de sa gloire et de ses folies, il décide d’en faire une de plus, emmenant sa fille avec lui dans ses projets les plus loufoques. Charlotte Gainsbourg, dès son plus jeune âge, chante les chansons de son père. Un titre de l’artiste créera rapidement une controverse : Lemon Incest. Ce titre traite d’une relation paternelle envers sa fille très particulière qui déchaîne nombre d’auditeurs. Après cela vient le tournage de Charlotte For Ever, où Charlotte tournera avec son père, Serge Gainsbourg. Elle se rappelle que trop bien tous ces moments.

Le tournage du film dura de longues semaines, durant lesquelles Charlotte devait donc vivre auprès de son père. Malheureusement la situation se voit bien plus complexe que simple cohabitation avec son père puisque ce dernier est en permanence sous l’emprise de l’alcool, aussi bien sur plateau qu’en dehors. À ce moment, elle avait 15 ans, et a aujourd’hui encore du mal à en parler sans douleur. C’est alors qu’encore une jeune adolescente, elle se voit porter un lourd poids sur ses épaules. En plus de gérer le stress de son rôle, elle se voit dans l’obligation d’aider son père du mieux qu’elle peut avec ses excès.

Un souvenir atténué

Serge Gainsbourg, artiste de génie, est connu pour ses excès et sa complexité d’être. Il cumule les rôles : auteur, compositeur, interprète, pianiste, réalisateur. Il semblait doué en tout. Et alors que la vie aurait dû lui sourire, l’artiste n’a jamais eu le don de savoir aimer la vie. Cumulant de nombreux vices, alcool, tabac, drogues. Qui tous le poussent aux excès de folie, comme durant le plateau de Champs-Élysées avec Michel Drucker ou il a fait une remarque déplacée à la jeune Whitney Houston ou encore du jour où il brûla un billet de 500 francs.

Mais les excès de l’artiste ne s’arrêtent pas à ces deux exemples. Charlotte Gainsbourg se souvient de ses tournages avec lui, durant lesquels son père n’a cessé d’être alcoolisé. De quoi rendre compliqué le développement de la jeune femme qui devait gérer les caméras et l’état de son père à peine sortie de l’enfance. Serge Gainsbourg n’a pas facilité la vie de sa fille. Elle témoigne « ll me faisait aller trop loin, faire des choses qui me gênaient. C’était difficile. Je faisais la tête sur les couvertures de journaux, je ne voulais faire aucun effort, c’était ma manière de me préserver« .

Le rôle du méchant flic

Sur le tournage de Charlotte For Ever, nous savons donc que Serge Gainsbourg était toujours alcoolisé. Charlotte devait donc s’occuper de nombreuses choses en même temps alors que surveiller son père était une activité à temps plein car ce dernier ne restreignait jamais ses excès. Elle explique « Nous avons vécu ensemble tout au long du tournage. C’était compliqué. J’aime mon père plus que tout, mais j’ai eu tellement de mal à me faire une vie. Il était saoul en permanence. C’est éprouvant à vivre pour une enfant. En public, c’était difficile. Je me transformais en flic sur le tournage. Je guettais les écarts ». Ce n’était donc pas du haut de ses 15 ans qu’elle pouvait réussir s’occuper de son père sans les moindres répercussions pour elle ou sa santé. Elle se sentait dépassée par cette situation. En effet l’alcool transformait son père en un être ingérable et sans limites. Bien que ce ne soit pas les seuls souvenirs que l’on ai de lui, il reste un homme généreux et très tendre envers les gens. 

Ce génie si complexe restera à jamais gravé dans les mémoires, comme aujourd’hui, 31 ans après sa mort, ses titres résonnent encore. Ils sont aujourd’hui des classiques de la chanson française. Il a acquis cette image de génie, doué de multiples talents, de beaucoup de générosité, de tendresse mais également d’excès de folie qui semblaient sans aucune limite. Il n’aura jamais réussi à vivre sans le soutien inéluctable de la boisson, pour le plus grand malheur de ses proches, qui l’ont vu, jusqu’au dernier moment, plongé dans sa bouteille. Charlotte souligne néanmoins avoir toujours aimé son père qui lui a donné la vie, bien qu’elle aurait parfois aimé qu’il soit un peu différent.

Accueil / Actualités / Serge Gainsbourg : sa fille Charlotte, gênée, dévoile ce que son père l’obligeait à faire malgré elle