Carburant : rouler à l’huile de friture usagée fonctionne, mais à quel risque ?

Malgré son efficacité, la loi ne le permet pas encore

Source : Capture Facebook

Le pétrole est une ressource naturelle qui ne se renouvelle que très lentement. Au-delà des fluctuations des décisions politiques, le prix du carburant deviendra certainement de plus en plus cher. Aujourd’hui, parce que nos moyens de locomotion sont désormais inévitables, beaucoup de gens se tournent vers les sources d’énergie alternatives. Parmi elles, il y a l’huile de friture que nous utilisons quotidiennement en cuisine. Aujourd’hui, pour des raisons économiques ou de conviction, beaucoup de gens se sont investis pour pouvoir rouler avec.

Oui, rouler avec de l’huile de friture ça marche

Oui, ce n’est plus une fiction ; faire rouler sa voiture avec de l’huile de friture ça marche. Pour des raisons économiques, beaucoup de gens le font quotidiennement. En effet, en récupérant l’huile usagée chez les restaurants, les grandes surfaces, les fast foods et toutes les entreprises concernées, le prix du carburant revient moins cher que les carburants classiques. Du coup, beaucoup de petits entrepreneurs ou de gens dans la précarité choisissent de s’investir pour pouvoir en profiter.

D’un autre côté, la récupération de l’huile usagée pour en faire du carburant s’inscrit dans l’idée du gaspillage zéro. En plus, il est largement moins polluant que le gasoil ordinaire et son bilan carbone à l’usage est presque nul. Comme il contribue aussi à limiter l’activité d’extraction et l’épuration du pétrole, beaucoup d’associations de défense de la nature en font la promotion.  Ils appuient les activités de collecte et de distribution et font en sorte que les victimes de précarité énergétique en profitent en priorité.

Quelles sont les conditions pour que ça marche? 

 

D’abord, il faut que la voiture soit équipée d’un moteur diesel pour que ça marche. Le gasoil et l’huile domestique sont à peu près les mêmes produits. La différence majeure se trouve dans les solutions ajoutées pour différencier celui qui est sujet à la taxe routière à celui qui ne l’est pas. Toutefois, comme la densité et la viscosité des deux produits ne sont pas tout à fait les mêmes, il faut quelques conditions spécifiques et des mises au point mécaniques pour que ça marche.

Outre le fait que la voiture à essence ne pourra jamais marcher avec l’huile de friture, il faut aussi que le véhicule diesel soit équipé d’une pompe à injection rotative Bosch. Les autres pompes à distribution rotative marchent aussi, mais pour des raisons techniques, elles seront moins durables. Ensuite, en fonction de votre véhicule, le travail des mécaniciens consiste entre autres à détarer l’injecteur pour ajuster son temps d’ouverture. Généralement, les voitures récentes nécessitent beaucoup plus de travaux d’adaptation que celles des années 80 ou 90. En plus, elles sont plus sujettes à des pannes diverses une fois la transformation effectuée. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Curieux ! (@curieuxlive)

Que dit la loi sur cette huile de friture ?

Si avec de bons réglages, l’utilisation de l’huile domestique comme carburant ne présente aucun danger pour la mécanique. Seulement, le problème c’est qu’elle est strictement interdite pour des raisons fiscales.  La Taxe Intérieure pour la Consommation de produits Énergétiques reste jusqu’à maintenant l’une des ressources financières majeures de l’État. Les carburants homologués figurant dans la liste définie par le code de douane sont les seuls qui peuvent être utilisés comme tels.

L’infraction de cette loi est de nature douanière et non pénale. Concrètement, si la police découvre l’usage du carburant au cours d’un contrôle routier, il n’y aura pas de sanction, car cela ne la concerne pas. Par contre, si un douanier le découvre, il va dresser une amende plus ou moins lourde selon la situation. Enfin, en cas d’accident grave, la découverte de l’huile domestique dans le réservoir pourra faire perdre le droit à l’assurance même si le carburant n’a rien à voir avec l’accident en question.

Et l’avenir, que dit-il ?

Même si pour l’instant la loi contre l’usage de l’huile domestique comme carburant reste stricte, il est fort probable que l’avenir parlera en faveur de ceux qui entrent en désobéissance civile pour la faire plier. En effet, les carburants classiques, issus du pétrole se raréfient au fur et à mesure qu’on en consomme. Comme la mobilité mécanique est jusqu’à maintenant inévitable pour la vie actuelle, un jour ou l’autre, il faudrait songer à prioriser les ressources énergétiques qui se renouvellent plus vite. En outre, même si pour l’instant l’usage de l’huile domestique ne concerne que les voitures vieillissantes, il faut noter que des constructeurs ont mis sur le marché des voitures aptes à le supporter sans modification.

Accueil / Actualités / Carburant : rouler à l’huile de friture usagée fonctionne, mais à quel risque ?