Pénurie de profs en Île-de-France : des classes vont bientôt fermer ? On vous dit tout

Alors que la rentrée aura lieu dans quelques mois seulement, certains écoles en Île-de-France font face à une pénurie de profs !

Pénurie de profs en Île-de-France : des classes vont bientôt fermer ?

Depuis la crise sanitaire, les étudiants ne sont clairement pas épargnés. Ils ont vécu une période très compliquée. Et ont dû s’adapter à tous les changements dictés par le gouvernement. Désormais, les jeunes font face à la pénurie de profs.

Une pénurie de profs en région parisienne

A cause de la Covid, élèves et profs ont vécu une période très compliquée. Et pour cause, ils ont dû très vite mettre en place les demandes du gouvernement. A savoir un nombre d’élèves limité par classe.

Mais aussi de grosses modifications au sujet des épreuves du Bac ou encore du Brevet. Certaines écoles ont aussi fermé. Et les profs ont dû donner des cours qui ont dû se dérouler en distanciel. Mais ce n’est pas tout.

A l’école primaire, les petits ont eu obligation de porter le masque. Les profs ont constamment dû surveiller que tous les élèves n’enlèvent pas leur masque. Une chose est sûre, cette période n’a pas été de tout repos.

Désormais, les étudiants font face à un nouveau souci. A savoir : la pénurie de profs en région parisienne. A Paris, Créteil et Versailles, un tiers des posts ouverts ont trouvé preneur. Certains se demandent donc si des classes vont fermer.

De leurs côtés, les académies se veulent assez rassurantes sur le sujet. En effet, elles ont assuré aux étudiants qu’il y aurait au moins un prof par classe. Mais ce n’est pas tout. Elles vont tout miser sur les nouvelles phases de recrutement.

« Nous devons trouver toutes les solutions les plus pertinentes »

Comme l’indique le média Actu.fr, seulement 1 000 postes sur 2 728 ont été pris. « 157 admis pour 219 places à Paris. 419 pour 1 079 sur l’académie de Créteil. Et 424 admis pour 1 430 postes sur l’académie de Versailles ».

Il faudra tout de même attendre fin juillet afin de savoir si la totalité des postes ont trouvé leurs profs. De son côté, l’académie de Versailles n’a pas l’air de s’inquiéter. Du mois, c’est ce qu’elle a confié à nos confrères.

En effet, elle a révélé à Actu.fr qu’elle se disait « confiante pour la rentrée ». Elle mise aussi sur « le recrutement de personnels contractuels ». L’académie de Créteil a aussi donné des infos.

Elle a confié sur le manque de profs : « Nous avons avancé le calendrier de recrutement et de renouvellement à la fin de cette année pour la rentrée prochaine. Nous en signons le plus possible avant le 10 juillet »;

« Pour une prise de fonction le 25 août. Ils bénéficieront d’une formation d’une semaine avant l’entrée en classe. Avec les grands invariants pratiques du métier pour démarrer ».

L’académie a poursuivi : « Il est important de comprendre que notre priorité est d’amener les contractuels à passer le concours. Nous devons trouver toutes les solutions les plus pertinentes pour assurer la présence d’un prof devant chaque classe ».

Des classes vont fermer à la rentrée ?

L’école a aussi déclaré : « Le concours n’est pas du tout corrélé aux ouvertures et fermetures de classe ». Le rectorat a aussi souligné : « Il ne peut pas exister de fermeture de classe liée aux critères de ressources humaines ».

Il faudra tout de même attendre la rentrée prochaine afin de savoir si les écoles vont respecter leur promesse. Et donc, ne pas fermer de classes. Le ministre Pap Ndiaye, quant à lui, a promis 2 000 euros aux jeunes profs en 2023.

Le ministre de l’Education nationale veut mettre en place une hausse des salaires pour attirer les jeunes enseignants. En revanche, il faudra attendre l’année prochaine avant de mettre en place cette promesse. Affaire à suivre !

Crédit Photo : Pexels

Accueil / Actualités / Pénurie de profs en Île-de-France : des classes vont bientôt fermer ? On vous dit tout