fbpx

On a retiré vos dents de sagesse ? Mais en réalité, elles sont indispensables !

Quand on se rend chez un dentiste, on ne conteste pas quand ils prescrivent une opération ou des médicaments. Ils savent ce qu’il disent, ils ont plusieurs d’années d’étude et d’expérience derrière eux. Pourtant, il n’est pas toujours nécessaire d’en arriver à l’opération, surtout celle pour les dents de sagesse qui est très douloureuse. Voici quelques explications sur le besoin de garder ses dents de sagesse !

Qu’appelle-t-on « dents de sagesse ? »

Elles sont appelés les troisièmes molaires, ce sont les présentes dans le fond de la bouche, derrière les molaires. Elles poussent bien plus tard que les autres, vers la fin de l’adolescence. Ces dents causent plus de soucis en raison de leur poussée tardive.

Les autres étant en place, les dents de sagesse ont du mal à pousser correctement et n’ont pas toujours assez d’espace, ce qui peut déformer la mâchoire. Elles causent aussi parfois des infections et d’autres pathologies, surtout si elles ont à moitié poussées : c’est pour cela que les dentistes prescrivent de les retirer.

Les retirer oui, mais est-ce aussi souvent nécessaire ?

Selon certains médecins ou théories, enlever les dents de sagesse cause autant de problèmes que de les laisser en place. Ce serait même un commerce fructueux pour les dentistes qui conseillent de retirer ces dents pour se faire de l’argent. Selon un rapport publié dans l’American Journal of Public Health, plus de 67 % des extractions préventives se sont avérées inutiles. Cela représente 1 milliard de dollars par an pour l’industrie dentaire. Malgré tout, certaines associations de professionnels dentaires ne souhaitent pas retirer les dents si la seule raison est qu’elles peuvent se chevaucher ou déformer les autres dents car certains patients ont vu leurs dents se déplacer malgré le retrait de leurs dents de sagesse.

Pourquoi faut-il les garder ?

Aucune parcelle de notre corps n’est inutile, ni même l’appendice et les amygdales qui se font aussi retirer. En médecine chinoise traditionnelle, le système d’acupuncture des méridiens passe par les dents. Le fait de retirer une dent perturbe et couple un méridien d’acupuncture, ce qui entraîne des maux sur les parties du corps dont les dents sont connectées, soit l’intestin grêle, la glande pituitaire (qui produit des hormones), les articulations et la colonne vertébrale. De plus, elles permettent de mieux mâcher la nourriture, ce qui, en vieillissant, rend l’articulation moins douloureuse.

L’extraction des dents de sagesse peut donc s’avérer dangereuse

Comme toute opération, l’extraction des troisièmes molaires comporte des risques. Beaucoup de patients se sont retrouvés avec des picotements et des engourdissements permanents à cause de lésions nerveuses. Il y a aussi des risques d’hémorragie, d’hypertension, voire dans de rares cas, une paralysie de la lèvre inférieure si la racine de la dent est collée au nerf dentaire. En revanche si le patient souffre trop ou s’il a trop d’infections, l’opération est essentielle. Cependant, si un dentiste vous dit qu’il faut enlever vos dents de sagesse car elles risquent de se chevaucher, préférez consulter d’autres dentistes.

Pour conclure, il est conseillé de faire une radio de sa dentition tous les 3-4 ans pour vérifier qu’elles ne présentent pas de risques (des dents de sagesse saines et bien alignées sont rares). Si elles ne sont pas gênantes (pas de douleurs, d’infections…), il est possible de vivre avec, qu’elles aient poussé ou non. Ne les faites retirer que si c’est vraiment nécessaire, c’est-à-dire si elles peuvent s’infecter (selon leurs positions, il est plus difficile de les brosser et elles risquent de carier).