Compteur Linky : terrible nouvelle annoncée, ce qui vous attend !

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé une mauvaise nouvelle pour les clients qui refusent d'installer un compteur Linky !

Compteur Linky : terrible nouvelle annoncée, ce qui vous attend !

Depuis quelque temps déjà, les consommateurs de Linky font face à une recrudescence de mauvaises nouvelles. Après qu’Enedis ait décidé de faire disjoncter le compteur en cas de surconsommation, une autre annonce a été faite.

Le compteur Linky ne fait pas l’unanimité

Le compteur Linky a presque réussi à s’imposer dans tous les foyers. S’il demeure un outil pour la transition écologie, il n’arrive pas à séduire tous les clients. Ces derniers s’insurgent souvent de ce petit compteur.

Tout comme les associations qui font tout pour lutter contre le compteur Linky. Dans une interview accordée à Capital, Aude Danieli, sociologue et docteure à l’Université Paris Est Marne-la-Vallée, s’est exprimée sur le sujet.

Pour sa thèse, elle a récolté l’avis de nombreux clients qui ont cet outil. Aude Danieli a notamment révélé pour quelles raisons ce dernier n’était pas apprécie de tous. Elle a expliqué que les médias avaient aussi inquiété les consommateurs.

« C’est cette vision négative qui a fini par s’imposer dans toute la France« . Avant d’ajouter : « Bien plus que les clients eux-mêmes, ce sont les associations qui ont mené – et qui mènent encore – la bataille ».

Avant d’ajouter : « Les organisations anti ondes comme Robin des Toits ou Next-up, ont porté la question de la santé, par exemple ». Pour rappel, les associations accusent le compteur Linky ne pas protéger les données de ses clients.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anne du Fretay (@anne_du_fretay)

Mauvaise nouvelle pour les réticents

Aude Danieli se pose tout de même des questions. Elle a révélé à Capital : « Mais le succès indéniable de la mobilisation tient surtout au fait que le nouveau compteur Linky d’Enedis vient percuter des problématiques très sensibles dans l’opinion ».

« Qu’est-ce que la liberté dans une société de surveillance où le piratage des données personnelles s’avère très présent ? Comment protéger notre santé face au déferlement d’objets communicants. Dont on ne maîtrise pas toujours les effets à long terme sur les organismes ? ».

Par la suite, Aude Danieli affirme que la plupart des infos relayées sur le compteur Linky sont fausses. Elle a expliqué que ces derniers ne prenaient pas tous feu. Et qu’ils n’émettaient pas d’ondes pouvant provoquer la mort.

« Mon analyse, c’est que les opposants au Linky qui diffusent de fausses informations à son sujet n’y croient pas forcément. Ce à quoi ils adhèrent, c’est à l’indignation ». Mais ce n’est pas tout.

Elle a révélé : « Faire croire, par exemple, qu’une caméra se cache dans le compteur permet de poser de façon efficace et spectaculaire la question de la protection de la vie privée ».

Désormais un nouveau projet va voir le jour. Le compteur Linky va désormais s’attarder sur les nombreuses personnes qui ne sont pas encore équipées du produit. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a mené entre novembre 2021 et janvier 2022 une consultation publique sur le sujet.

La CRE prévoit de faire payer un surcoût

La CRE envisage de faire payer les surcoûts engendrés par les clients qui refusent la pose du petit boîtier. La raison ? Il semblerait que le refus d’installer un compteur Linky représente un coût pour Enedis.

En effet, la société a l’obligation de se déplacer dans les foyers pour relever les compteurs. « La CRE considère que l’ensemble des clients qui empêcheraient encore la pose d’un compteur Linky durant cette phase de déploiement diffus doivent supporter les surcoûts générés ».

La CRE prévoit de prélever 8,30 euros en plus tous les deux mois aux consommateurs. Une terrible nouvelle pour ceux qui se refusent d’installer ce fameux compteur. Affaire à suivre !

Crédit Photo : DR

Accueil / Actualités / Compteur Linky : terrible nouvelle annoncée, ce qui vous attend !