Ariana Grande au plus mal, traumatisée depuis l’irruption de son harceleur chez elle

Depuis l'irruption de son harceleur chez elle, Ariana Grande est terrifiée. Heureusement, elle n'était pas présente au moment des faits !

Ariana Grande effrayée depuis l’irruption de son harceleur chez elle !

Ariana Grand a vécu des dernières années très compliquées. Après l’attentant lors de son concert à Manchester en 2017, elle doit désormais faire face à un harceleur. Ce dernier n’a pas hésité à faire irruption chez elle.

Un évènement très traumatisant

Ces dernières années, Ariana Grande a vécu quelques traumatismes. Pour rappel, en mai 2017, un attentat est survenu alors qu’elle donnait un concert. Un évènement qui restera marqué à jamais dans son esprit.

Tous les ans, Ariana Grande rend d’ailleurs un hommage aux victimes de ce terrible drame. Chaque 22 mai, elle adresse un message à ces dernières. Et n’oublie jamais de leur adresser quelques mots.

En 2019, la chanteuse avait décidé de remonter sur la scène de Manchester, où a eu lieu le drame. Elle avait confié : « Mes amours de Manchester, je suis si excitée d’être la tête d’affiche de la Pride ».

Avant d’ajouter : « J’ai tellement hâte de vous voir. Et je vous aime tellement ». En 2021, elle avait posté un message très fort sur son compte Instagram. Elle n’avait pas manqué d’émouvoir ses fans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ariana Grande (@arianagrande)

Ariana Grande : son harceleur fait irruption chez elle

Ariana Grande avait publié une liste de toutes les personnes décédées lors de l’attentat. Elle avait ajouté : « Le deuil est donc toujours là. Et notre relation avec lui évolue constamment ».

« Je sais donc que cet anniversaire ne sera jamais facile. Sachez que je pense à vous aujourd’hui. Toujours ». En mai 2022, elle a de nouveau partagé plusieurs stories pour rendre hommage aux victimes.

Une chose est sûre, cet évènement a traumatisé Ariana Grande. Celle qui entretient une incroyable relation avec ses fans, ne manque jamais une occasion de les remercier pour leur soutien.

Mais depuis quelques jours, c’est un autre évènement qui a traumatisé la chanteuse. Le 26 juin dernier, alors qu’elle a fêté ses 29 ans, son harceleur, Aharon Brown, a encore fait irruption chez elle.

En effet, il n’a pas hésité à faire irruption chez elle dans sa maison à Montecito. Avec un couteau de chasse à la main, il s’en est pris à la chanteuse et à son équipe de sécurité. Ce n’est pas la première fois que la principale intéressée est menacée par lui.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ariana Grande (@arianagrande)

La chanteuse victime de nombreux harceleurs

Suite à cette attaque, Ariana Grande avait obtenu une ordonnance restrictive contre lui. Et ce, pour une période de 5 ans. TMZ a aussi révélé que Aharon Brown, a violé l’ordonnance restrictive, le 28 juin dernier.

Heureusement, Ariana Grande n’était pas présente lorsque l’harceleur a fait irruption chez elle. La police a pu intervenir très rapidement pour arrêter Aharon Brown.

TMZ a révélé qu’il avait été mis en examen pour : « harcèlement. Endommagement de lignes électriques. Violation d’une ordonnance du tribunal. Obstruction à la justice et cambriolage ».

Le principal intéressé a d’ailleurs nié les faits. Le Daily Mail a aussi révélé qu’un autre harceleur menait la vie dure à Ariana Grande. Il s’agit de Fidel Henriquez. En 2020, ce dernier a harcelé la chanteuse ainsi que sa mère, Joan.

Arrêté par la police, il avait aussi été mis « en examen pour violation de domicile. Coups et blessures. Et pour avoir craché sur les officiers qui ont procédé à l’arrestation », selon Closer.

Une chose est sûre, Ariana Grande est terrifiée par ces personnes. Elle doit faire face à de nombreux soucis ces dernières années. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de ses proches. Mais aussi de son mari.

Reste à savoir si la chanteuse pourra enfin vivre normalement. Affaire à suivre !

Crédit photo : Capture Instagram

Accueil / People / Ariana Grande au plus mal, traumatisée depuis l’irruption de son harceleur chez elle