Après les pénuries d’huile et de moutarde, cet aliment courant est désormais menacé

La prochaine menace sur le pays concernant la pénurie de viande de canard

©Brian Le Goff / Actu.fr

Le pays a récemment été victime de pénurie d’huile de tournesol ainsi que de moutarde. Maintenant c’est le tour de la viande de canard. En fait, d’après des analyses effectuées il y a quelques jours, les experts du domaine alimentaire prévoient, pour l’été prochain, l’absence de viande de canard sur le marché. Même s’il y en a encore, ce sera très rare. Cependant, une telle situation reste incertaine. 

Caractéristique de la viande de canard

Bien qu’elle ne soit pas l’une des viandes les plus populaires dans le monde occidental, la consommation de canard a augmenté ces dernières années. À ce sujet, le canard laqué est le plat de canard le plus connu de tous. Mais peu importe la recette, le canard a généralement une teneur en graisse plus élevée que les autres volailles. Sachez aussi que la viande de canard a une couleur plus foncée. En ce qui concerne la saveur, on peut dire que la viande de canard a un goût plus prononcé que celui du poulet et de la dinde. Et comme pour de nombreux autres aliments, la forte teneur en graisses contribue positivement à son profil. 

Pourquoi la pénurie de canard menace actuellement ? 

Depuis quelque temps, les pénuries s’enchaînent et elles concernent différents domaines. Après l’huile de tournesol ainsi que la moutarde, qui a fait tellement souffrir les consommateurs, le pays doit à présent se préparer à une possibilité de manque de canard sur le marché. La cause principale de ce problème est la grippe aviaire. Autrement dit, l’incertitude s’impose quant à la disponibilité de la viande de canard l’été prochain. 

Tout le monde pose la même question. Chacun se demande si on va manquer de canard cet été. Et puisque le sujet est abordé sur tous les médias, la situation est devenue très inquiétante, surtout pour ceux qui œuvrent dans la filière.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Canard Street (@canard_street)

Viande de canard: La détection de grippe aviaire

Pour votre information, la date du 26 novembre 2021 a été marquée par la découverte des premiers foyers d’influenza aviaire. Actuellement, le nombre des foyers détectés a atteint 1378, suite à des analyses réalisées dans les élevages de l’Hexagone, plus précisément dans le Sud-Ouest et dans les Pays de la Loire. Par conséquent, les personnes responsables ont procédé à l’abattage de plus de 16 millions de palmipèdes et de volailles.

Depuis le 8 juin, le ministère de l’Agriculture a déclaré que le niveau de risque est en baisse sur territoire national, à un niveau négligeable. Mais malgré cela, les inquiétudes quant à l’avenir s’imposent encore. En faisant un zoom sur la réalité, il n’est pas surprenant de voir que la viande de canard commence déjà à manquer dans l’assiette des consommateurs. 

Options alternatives en raison de la pénurie de canard : certains restaurateurs ont décidé de se tourner vers le bœuf ou l’agneau

Dans le sud-ouest, où le canard est la base de nombreuses recettes, comme c’est le cas pour le cassoulet ou le magret, les restaurateurs ont du mal à trouver des sources de viande. Dans de nombreuses villes en France incluant Toulouse, Carcassonne et Sarlat, la plupart des restaurateurs sont contraints de revoir intégralement leurs menus de chaque jour. Ils prévoient de remplacer la viande de canard par du bœuf ou de l’agneau. Le pire c’est que cela constitue un défi supplémentaire pour eux, alors qu’ils sont déjà confrontés à un manque de main-d’œuvre ainsi qu’à l’augmentation des prix de certains aliments.

L’idée d’importer du canard depuis les pays de l’Est commence à envahir les esprits des entrepreneurs

En raison de la célèbre maladie qui attaque les volailles, les élevages sont décimés. Par conséquent, les canards et les canetons deviennent extrêmement rares chez les aviculteurs. Pour approfondir la situation, Midi Libre a procédé, fin mai, à des interrogations sur un éleveur de canards dans l’Aude. Ce dernier a expliqué qu’il n’a plus de canard pour l’instant, cependant il aura quand même son premier lot de canetons le 20 juillet prochain.  Après cela, il pense pouvoir reproposer ses canards à partir de la mi-octobre. Cela montre que même si la pénurie va arriver, l’élevage va prendre de nouveaux départs et les canards réapparaîtront, sûrement, sur le marché.

Pendant ce temps, si la disponibilité de la viande de canard reste incertaine pour l’été prochain, les prix risquent quand même de grimper fortement. En attendant ce qui va réellement se passer, les responsables d’industries ainsi que les restaurateurs espèrent trouver la solution en important du canard depuis les pays de l’Est.  

Accueil / Actualités / Après les pénuries d’huile et de moutarde, cet aliment courant est désormais menacé